Boiardo Matteo Maria (trad. française Vincent Jacques), Le second livre de Roland l’Amoureux, mis en Italien, par le Seigneur Mathieu-Marie Bayart, comte scandian : et traduit en Françoys, par Maistre Jaques Vincent du Crest Arnaud en Dauphiné, Secretaire de monsieur l’Evesque du Puy, Paris, Vivant Gaulterot et Étienne Groulleau, 1550.

[pièce 1]

  • Cliquez sur les liens pour accéder à l’index nominum.

 

Jacques Vincent, « À treshaulte et vertueuse dame ma dame Diane de Poitiers Duchesse de Valentinoys. Jacques Vincent son treshumble et obeïssant subjet, heureuse prospérité » (f. aij r°)

    Ma Dame, vous me commendastes dernierement à Paris que je continuasse la traduction, de Roland l’Amoureux jusques à la fin, ce que j’ay faict comme celluy qui ne vouldroit pardonner à travail quelconques, pour vous faire service, m’asseurant qu’avez le pouvoir de me faire aussi grand (pour l’estime que ferez de ma traduction) comme estoit Roland à l’heure qu’il suivoit Angelique pour l’amitié de la quelle il a fait tant de hautz faitz d’armes en Afrique, que la posterité l[u]y en donnera louenge à perpetuité. Parquoy voyant que les faictz, gestes et prouësses d’un si vaillant Prince, estoient enseveliz par faulte de les mettre en lumiere[,] J’ay pris la hardiesse (soubz le support de vostre benine nature) satisfaire à vostre desir et commandement[,] sans considerer que l’oeuvre meritoit d’estre traduict par homme de meilleur esprit que je ne suys. Toutesfoys ma Dame[,] s’il vous plaist me faire tant de bien que de l’advouër vostre, je le tiendray autant asseuré, contre ceux qui se vouldroient mettre en peine de le reprendre, comme estoit Roland à l’heure qu’il avoit Durandal en main.

Pièce 2 →


Pour citer cet article :

Jacques Vincent, « À treshaulte et vertueuse dame ma dame Diane de Poitiers Duchesse de Valentinoys. Jacques Vincent son treshumble et obeïssant subjet, heureuse prospérité », Le second livre de Roland l’Amoureux, mis en Italien, par le Seigneur Mathieu-Marie Bayart, comte scandian : et traduit en Françoys, par Maistre Jaques Vincent du Crest Arnaud en Dauphiné, Secretaire de monsieur l’Evesque du Puy, Paris, Vivant Gaulterot et Étienne Groulleau, 1550, f. aij r°. Transcription par Claire Sicard, La Rimerie, Farrago numérique, 25 février 2016 [En ligne] http://wp.me/P6Pjkj-xv.