SainteMarthe1540
Charles de Sainte-Marthe, La Poesie Françoise, Lyon, Le Prince, 1540. Page de titre. Source : Gallica.

Charles de Sainte-Marthe, La Poesie Françoise de Charles de Saincte Marthe, natif de Fontevrault en Poictou, Divisée en trois Livres. Le tout addressé à tresnoble et tresillustre Princesse, Madame la Duchesse d’Estampes, et Contesse de Poinctievre. Plus. Un Livre de ses Amys, Lyon, Le Prince [i.e. P. de Sainte-Lucie], 1540.

Ouvrage collationné sur l’exemplaire numérisé par Gallica (voir ici).

Cette page présente succinctement le recueil, la liste des pièces qu’il contient (identifiées par leurs titres ou, à défaut, leurs incipit) ainsi que leur pagination ou foliotation. Elle donne également, en gras et entre crochets, les intertitres figurant dans l’ouvrage. Lorsqu’un des poèmes référencé a été copié et fait déjà l’objet d’une fiche complète, un lien renvoie à la page concernée. Le signe ⊗ indique que la pièce est en cours de relecture.


  1. Sainte-Marthe Charles de, « Epistre à tresillustre et tresnoble princesse, madame la duchesse d’Estampes, et Contesse de Poinctievre. Charles de saincte Marthe, son tresobeissant, rend humble Salut », p. 3-6 [Prose] – TEI.
    [Le premier livre de la poesie françoise de Saincte Marthe contenant les Epigrammes] 
  2. Sainte-Marthe Charles de, « A Dieu, Pour invocation », p. 7 [quatrain] – TEI.
  3. Sainte-Marthe Charles de, « A luy mesme », p. 7-8 [huitain] – TEI.
  4. Sainte-Marthe Charles de, « Au Roy treschrestien », p. 8 [dizain] – TEI.
  5. Sainte-Marthe Charles de, « A la Royne de Navarre », p. 8 [dizain] – TEI.
  6. Sainte-Marthe Charles de, « A Madame la Duchesse d’Estampes, luy presentant ses Œuvres », p. 9 [huitain] – TEI.
  7. Sainte-Marthe Charles de, « A Madamoiselle de Nuilly. Que c’est d’Amour », p. 9 [dizain].
  8. Sainte-Marthe Charles de, « A P. de Marillac, Comment on doibt prendre ce terme Fortune», p. 10 [dizain].
  9. Sainte-Marthe Charles de, « Que amour ne pourroit estre deshonneste », p. 10 [huitain].
  10. Sainte-Marthe Charles de, « A P. Tolet, Medicin du grand Hospital de Lyon, Sur l’amytié de luy, et de Dolet Vers Alexandrins », p. 11 [dizain] – TEI.
  11. Sainte-Marthe Charles de, « A Loys de Saincte Marthe son Frere. Que Vertu n’est contaminée pour detraction des meschants », p. 11-12 [huitain].
  12. Sainte-Marthe Charles de, « A René le Fevre. Que sur toutes bestes, l’homme est à craindre », p. 12 [septain].
  13. Sainte-Marthe Charles de, « A Charles de la Ruelle, Que toute Amytié doibt estre fondée sur Vertu », p. 12-13 [septain].
  14. Sainte-Marthe Charles de, « Au Seigneur de Parnans[.] Qu’au bien d’Amour, rien n’ets plus nuysant, que jouyssance », p. 13 [dizain].
  15. Sainte-Marthe Charles de, « A Marot. d’un sien Valet, qui l’avoit desrobe », p. 13-14 [dizain]  – TEI.
  16. Sainte-Marthe Charles de, « A Monsieur d’Alein, d’Arles. Que l’homme medisant de la Femme mesdict de soy mesme », p. 14 [dizain].
  17. Sainte-Marthe Charles de, « De Beringue s’Amye, et de soy », p. 14-15 [dizain].
  18. Sainte-Marthe Charles de, « A Jean Ferron, pourquoy n’a respondu à ses adversaires », p. 15 [dizain] – TEI.
  19. Sainte-Marthe Charles de, « A Gabriel de Ponthoise », p. 15-16 [huitain].
  20. Sainte-Marthe Charles de, « A aulcuns de ses parents », p. 16 [huitain] – TEI.
  21. Sainte-Marthe Charles de, « A un quidam, qui se disoit homme de bien », p. 16-17 [dizain].
  22. Sainte-Marthe Charles de, « A Madamoiselle Beringue, de la servitude d’Amour », p. 17 [dizain].
  23. Sainte-Marthe Charles de, « Pour un Gentil homme qui envoyoit des Gans à sa Dame », p. 17-18 [huitain].
  24. Sainte-Marthe Charles de, « Qu’on doibt toutes aymer, et une servir », p. 18 [dizain].
  25. Sainte-Marthe Charles de, « De l’inegalle, et injuste recompense du service d’Amours », p. 18-19 [septain].
  26. Sainte-Marthe Charles de, « Au Painctre, qui avoit protraict un Moyne au vif », p. 19 [dizain].
  27. Sainte-Marthe Charles de, « A une dame inconstante », p. 19 [cinquain].
  28. Sainte-Marthe Charles de, « De la prudence de Clement Marot », p. 19-20 [dizain] – TEI.
  29. Sainte-Marthe Charles de, « A Madame la Duchesse d’Estampes », p. 20 [huitain].
  30. Sainte-Marthe Charles de, « A Madame de Molans, pour Estrennes », p. 20-21 [dizain].
  31. Sainte-Marthe Charles de, « Sur la fontaine de Vaucluse pres laquelle jadis habita Petrarche », p. 21 [dizain].
  32. Sainte-Marthe Charles de, « Sur la mesme sentence, et de Laure Amye de Petrarche », p. 21-22 [dizain].
  33. Sainte-Marthe Charles de, « Dame Laure se defend, et monstre que le feu d’Amour ne s’estaint par industrie humaine », p. 22 [dizain].
  34. Sainte-Marthe Charles de, « A Madamoiselle Beringue », p. 22-23 [huitain].
  35. Sainte-Marthe Charles de, « Instruction pour vivre aujourd’huy au Monde », p. 23 [quatrain].
  36. Sainte-Marthe Charles de, « Du debat de L’oeil, et du Cueur, voyantz la perplexité de luy, qui languit en attente », p. 23-24 [dizain].
  37. Sainte-Marthe Charles de, « A un grand Venteur, que souvent venterie est sans effect », p. 24 [dizain].
  38. Sainte-Marthe Charles de, « A noble Exupere de Claveyson, Seigneur de Parnans, responce à son Dixain », p. 24-25 [huitain].
  39. Sainte-Marthe Charles de, « A la Ville d’Arles en Provence, d’où est natifve Madamoiselle Beringue, s’Amie. En forme de complainte », p. 25-26 [complainte de 5 septains].
  40. Sainte-Marthe Charles de, « A un sien faulx Amy, qui l’avoit trahi », p. 26-27 [dizain].
  41. Sainte-Marthe Charles de, « A Michel de sainct Jeah d’Arles, jeune homme de grand jugement sans lettres », p. 27 [dizain].
  42. Sainte-Marthe Charles de, « D’un frere Dæmonique blasmant l’escripture saincte », p. 27-28 [huitain].
  43. Sainte-Marthe Charles de, « D’un Evesque portatif », p. 28 [quatrain].
  44. Sainte-Marthe Charles de, « A Madame l’Abbesse de la val, en Daulphiné, estant Malade », p. 28 [dizain].
  45. Sainte-Marthe Charles de, « A un, qui taschoit d’aliener s’Amye de luy, et la tirer à soy », p. 28-29 [huitain].
  46. Sainte-Marthe Charles de, « D’elle mesme, et de soy », p. 29 [dizain].
  47. Sainte-Marthe Charles de, « A noble et puissant Seigneur, Monsieur Anthoine de Muillion, Baron de Bressieux. De la misere de proces », p. 29-30 [dizain].
  48. Sainte-Marthe Charles de, « A Monsieur de Sainct Romans Conseillier de Grenoble », p. 30 [dizain].
  49. Sainte-Marthe Charles de, « Sur la naissance de la fille de Monsieur le Baron d’Entraigues », p. 30-31 [dizain].
  50. Sainte-Marthe Charles de, « D’une Dame, à merveilles froidde à son Amant », p. 31 [dizain].
  51. Sainte-Marthe Charles de, « Au Seigneur de Parnans. De quelcun, qui disoit qu’il aymoit trop s’Amye », p. 31-32 [huitain].
  52. Sainte-Marthe Charles de, « Contre la sentence de Chilon, disant, qu’il fault aymer, comme pour hayr quelque jour », p. 32 [neuvain].
  53. Sainte-Marthe Charles de, « A une Dame. Pour un Gentil homme, qui luy envoyoit sa protraicture », p. 32-33 [dizain].
  54. Sainte-Marthe Charles de, « A Monsieur Dolet, d’un Detracteur, mesdisant de luy », p. 33 [dizain].
  55. Sainte-Marthe Charles de, « D’aulcuns mesdisans, luy faisans reproche de la paouvreté de s’Amye », p. 33-34 [dizain].
  56. Sainte-Marthe Charles de, « A noble Seigneur, Monsieur Francois de Muillion, seigneur de Ribbiers, en le remerciant des biens qu’ilz [sic] luy a faictz », p. 34-35 [seizain] – TEI.
  57. Sainte-Marthe Charles de, « Au Seigneur de Parnans. Quoy que deux Amys se separent l’un de l’aultre, que toutefoy sont tousjours presents », p. 35 [dizain].
  58. Sainte-Marthe Charles de, « A un ord Villain, qui en compaignie de Dames, jactoit la grosseur de son Membre », p. 35-36 [huitain].
  59. Sainte-Marthe Charles de, « Le Cueur, reprend L’oeil de regard trop vollaige et le prie de s’en retirer. Vers Alexandrins », p. 36 [dizain].
  60. Sainte-Marthe Charles de, « A Madamoiselle Jeanne de Raucoulles. Que la cognoissance de Dieu oultrepasse tous aultres dons », p. 36-37 [dizain].
  61. Sainte-Marthe Charles de, « A Madame la Duchesse d’Estampes », p. 37 [dizain].
  62. Sainte-Marthe Charles de, « Sur la contention qu’avoyent troys Gentilshommes, asçavoir, s’on doibt plus aymer, ou pour Richesse, ou pour Beaulté, ou pour Prudence », p. 37-39 [sous ce titre long, les quatre dizains suivants].
    1. Sainte-Marthe Charles de, « Pour celuy qui choisissoit Juno, signifiante Richesses », p. 38 (1/4) [dizain] – TEI.
    2. Sainte-Marthe Charles de, « Pour celuy qui choisissoit Venus, signifiante Beaulté », p. 38 (2/4) [dizain].
    3. Sainte-Marthe Charles de, « Pour celuy, qui choisissoit Pallas, signifiante Prudence », p. 39 (3/4) [dizain] – TEI.
    4. Sainte-Marthe Charles de, « Conclusion terminante la susdicte contention », p. 39 (4/4) [dizain].
  63. Sainte-Marthe Charles de, « Le Philalèthe, c’est à dire, Amy de verité, blasonne son Amye », p. 40-42 [opuscule de 14 quatrains].
  64. Sainte-Marthe Charles de, « Du fruict de la Mort », p. 42-43 [dizain].
  65. Sainte-Marthe Charles de, « Du mesme », p. 43 [dizain].
  66. Sainte-Marthe Charles de, « Sur la mesme sentence », p. 43-44 [dizain].
  67. Sainte-Marthe Charles de, « Foy, Esperance, et Charité, n’estre qu’un », p. 44 [dizain].
  68. Sainte-Marthe Charles de, « Que, comme le Soleil ne peut luire aux Aveugles, l’escript divin, ne peut illuminer les Charnelz », p. 44-45 [dizain].
  69. Sainte-Marthe Charles de, « Qu’on congnoist la vive et vraye Foy par les Oeuvres », p. 45 [dizain].
  70. Sainte-Marthe Charles de, « De la variable et diverse signification de ce nom ESCOT », p. 45-46 [dizain].
  71. Sainte-Marthe Charles de, « Epitaphe d’un Cordelier, lequel, en sa vie, avoit tousjours presché, que ses merites estoient suffisants à la saulver, sans la Grace de Dieu », p. 46 [huitain].
  72. Sainte-Marthe Charles de, « Du mesme, parlant apres sa Mort à ses Freres », p. 46-47 [huitain].
  73. Sainte-Marthe Charles de, « A un pareil ordre, qui en preschant, donna a Foy au Diable », p. 47 [douzain].
  74. Sainte-Marthe Charles de, « Du mesme, avec allusion à son Nom », p. 47-48 [quatrain].
  75. Sainte-Marthe Charles de, « Paraphrase du Pseaulme 120 », p. 48-49 [7 quatrains].
  76. Sainte-Marthe Charles de, « A Dieu. Du débat de la Chair, et de l’Esprit », p. 49-50 [neuvain].
  77. Sainte-Marthe Charles de, « A Maurice Scève Lyonnois, homme treserudit, Vers Alexandrins », p. 50 [huitain].
  78. Sainte-Marthe Charles de, « D’une Dame qui mal parloit de luy, apres avoir esté par luy extollée jusqu’au ciel », p. 50-51 [dizain].
  79. Sainte-Marthe Charles de, « Complaincte en la personne d’un Amant abusé », p. 51 [septain].
  80. Sainte-Marthe Charles de, « Du siege d’Amour, et que ne peut estre separé du Cueur », p. 51 [dizain].
  81. Sainte-Marthe Charles de, « A un, qui le dehortoit de mettre ses Œuvres en lumiere », p. 52 [huitain] – TEI.
  82. Sainte-Marthe Charles de, « Contre Fortune, fait au departir de luy er Madamoiselle Beringue », p. 52 [dizain].
  83. Sainte-Marthe Charles de, « D’aulcuns siens Parents, mais maulvais Amys », p. 52-53 [dizain].
  84. Sainte-Marthe Charles de, « Epitaphe, de feu Monsieur maistre Foulcaud Mosnier, procureur de Fontevrault, et son Parrain, parlant en sa personne », p. 53 [dizain].
  85. Sainte-Marthe Charles de, « A Monsieur le Chevalier Grenet, au departir », p. 53-54 [huitain].
  86. Sainte-Marthe Charles de, « De Mademoiselle Beringue », p. 54 [cinquain].
  87. Sainte-Marthe Charles de, « D’elle mesme et de soy », p. 54-55 [dizain].
  88. Sainte-Marthe Charles de, « A Clement Marot son Pere d’alience », p. 55 [dizain] – TEI.
  89. Sainte-Marthe Charles de, « A luy mesme, luy recommendant ses Oeuvres, vers Madame la Duchesse d’Estampes », p. 55 [sizain] – TEI.
  90. Sainte-Marthe Charles de, « A Madamoiselle Beringue », p. 56 [cinquain].
  91. Sainte-Marthe Charles de, « A F.I. Marron, pourquoy le vray bien est interdit », p. 56 [huitain].
  92. Sainte-Marthe Charles de, « A Madamoiselle Marie marquet, sa Mer. Qu’innocence, quoy qu’elle soit molestée, ne peut estre opprimée », p. 56-57 [huitain].
  93. Sainte-Marthe Charles de, « Au detracteur d’un sien Amy », p. 57 [huitain].
  94. Sainte-Marthe Charles de, « A Monsieur Boissoné, Conseiller à Chambéry. Qu’on se doibt fyer, au seul Seigneur, non aux Hommes », p. 57-58 [septain].
  95. Sainte-Marthe Charles de, « A Madomoiselle [sic] Beringue, Que son Amour est immortel », p. 58 [dizain].
  96. Sainte-Marthe Charles de, « D’un qui reprenoit ses Oeuvres », p. 58-59 [dizain].
  97. Sainte-Marthe Charles de, « A Marot. Du faulx bruict de sa Mort », p. 59 [dizain].
  98. Sainte-Marthe Charles de, « A Monsieur le Baron de Bressieux, D’un qui mesdisoit de luy en son absence », p. 59-60 [dizain] – TEI.
  99. Sainte-Marthe Charles de, « De s’Amye et de soy », p. 60 [quatrain].
  100. Sainte-Marthe Charles de, « A Frere L. de Claveyson, prieur de Parnans. Que l’habit ne fait pas le Moyne », p. 60 [dizain].
  101. Sainte-Marthe Charles de, « De la transportation d’Eloquence, en diverses Regions, par divers Aiges, et divers personnaiges. Vers Alexandrins », p. 61 [dizain].
  102. Sainte-Marthe Charles de, « L’amertume qui est en Amour, provenir de nostre faulte », p. 61 [huitain].
  103. Sainte-Marthe Charles de, « A un repreneur d’Aultruy », p. 61-62 [quatrain].
  104. Sainte-Marthe Charles de, « A tous Chrestiens. En la personne de la vierge Mere de Dieu », p. 62 [dizain].
  105. Sainte-Marthe Charles de, « A Madame la Duchesse d’Estampes », p. 62-63 [dizain] – TEI.
  106. Sainte-Marthe Charles de, « A un grand prometteur sans effect », p. 63 [huitain].
  107. Sainte-Marthe Charles de, « A un Marchant, qui luy demandoit de sa vie », p. 63 [huitain].
  108. Sainte-Marthe Charles de, « A un Maistre d’hostel d’un Abbé, detractant de luy », p. 64 [dizain].
  109. Sainte-Marthe Charles de, « A un usurier. Virlay », p. 64-65 [virelai – 12 vers].
  110. Sainte-Marthe Charles de, « Qu’on ne se doibt en rien trop priser ne despriser », p. 65 [dizain].
  111. Sainte-Marthe Charles de, « Que sans Argent, Amour est mal asseuré », p. 65-66 [dizain].
  112. Sainte-Marthe Charles de, « A Maurice Chausson, Vers Alexandrins », p. 66 [dizain].
  113. Sainte-Marthe Charles de, « A Madamoiselle Beringue, Que nostre Esperance doibt estre en Dieu », p. 66-67 [huitain].
  114. Sainte-Marthe Charles de, « D’un Moyne, et de la femme d’un Libraire », p. 67 [dizain].
  115. Sainte-Marthe Charles de, « A Geoffroy Chereau estant malade, Qu’on se doibt esgallement porter en prosperité et adversité », p. 67-68 [dizain].
  116. Sainte-Marthe Charles de, « A Jehan Merlin, Que nous sommes Aveugles en nos faicts », p. 68 [dizain].
  117. Sainte-Marthe Charles de, « A une Dame, qui contentoit ses servants de parolle », p. 68-69 [dizain].
  118. Sainte-Marthe Charles de, « A un brave, qui menaceoit chascun », p. 69 [dizain].
  119. Sainte-Marthe Charles de, « A Antoine Hondremarc Maistre d’Echolle à Romans », p. 69-70 [huitain].
  120. Sainte-Marthe Charles de, « A Madame Magdaleine de la Tour sa Seur d’alience », p. 70 [dizain].
  121. Sainte-Marthe Charles de, « A Monsieur l’Abbe de sainct Ambroise, il luy recommande ses Oeuvres », p. 70-71 [huitain] – TEI.
  122. Sainte-Marthe Charles de, « A un Docteur, seraphiqué par compotations vespertines », p. 71 [dizain].
  123. Sainte-Marthe Charles de, « Pourquoy l’on painct Cupido en Enfance », p. 71-72 [dizain].
  124. Sainte-Marthe Charles de, « A monsieur le Baron de Bressieux. dequoy nous sommes au Monde debiteurs », p. 72 [huitain] – TEI.
  125. Sainte-Marthe Charles de, « A noble Edmond Odde, Seigneur de Triors. Du cloistre de la Langue », p. 72-73 [sizain].
  126. Sainte-Marthe Charles de, « JESUCHRIST, estant en Croix, parle à un chascun Chrestien », p. 73 [dizain].
  127. Sainte-Marthe Charles de, « A Monsieur de Ribbiers Qu’il fault esprouver l’Amy », p. 73 [huitain] ⊗.
  128. Sainte-Marthe Charles de, « Que par Amour estant en servitude on pervient à liberté », p. 74 [quatrain].
  129. Sainte-Marthe Charles de, « A une Dame aspre et cruelle à son servant », p. 74 [dizain].
  130. Sainte-Marthe Charles de, « En la personne d’un Amant desespéré », p. 74-75 [septain].
  131. Sainte-Marthe Charles de, « Qu’on ne doibt desister de poursuivre son entreprise, quoy qu’on ayt des competiteurs », p. 75 [dizain].
  132. Sainte-Marthe Charles de, « A ma Damoiselle Beringue Quel martyre c’est brusler d’affection, et n’oser parler pour la descouvrir », p. 75-76 [dizain].
  133. Sainte-Marthe Charles de, « A elle mesme. Sur le mesme propos », p. 76 [dizain].
  134. Sainte-Marthe Charles de, « D’un qui avoit revelé son secret », p. 76-77 [dizain].
  135. Sainte-Marthe Charles de, « A un estant jaloux de s’Amye », p. 77 [dizain].
  136. Sainte-Marthe Charles de, « Sur la devise des brasselets envoyés à une Damoiselle », p. 77-78 [dizain] – TEI.
  137. Sainte-Marthe Charles de, « A Madamoiselle Beringue. De Liberté et Servitude, provenante Par Amour », p. 78 [huitain].
  138. Sainte-Marthe Charles de, « Aux François, du Livre de Dolet, de la langue Francoise », p. 78-79 [dizain] – TEI.
  139. Sainte-Marthe Charles de, « A noble Seigneur Pierre Marquet. Seigneur de la Bedouere, son oncle », p. 79 [dizain].
  140. Sainte-Marthe Charles de, « A noble Paule [sic] de Fax Seigneur D’Estables », p. 79-80 [dizain] – TEI.
  141. Sainte-Marthe Charles de,  « A Maurice Sceve, Qu’il vault mieux donner que prendre », p. 80 [septain] – TEI.
  142. Sainte-Marthe Charles de, « Aux lecteurs », p. 80 [dizain].
    [Le second livre de la poesie françoise de Charles de saincte Marthe, contenant Rondeaux, Balades, et chant [sic] Royaulx] 
  143. Sainte-Marthe Charles de, « A Dieu[.] Invocation de sa grace », p. 81-82 [rondeau double].
  144. Sainte-Marthe Charles de, « A Madame la Duchesse D’Estampes, luy recommandant son Oeuvre », p. 82 [rondeau double] – TEI.
  145. Sainte-Marthe Charles de, « Aux detracteurs du sexe feminin », p. 82-83 [rondeau simple].
  146. Sainte-Marthe Charles de, « A un Gentilhomme de nom, qui l’incitoit en sa maladie de croire en Dieu », p. 83-84 [rondeau double].
  147. Sainte-Marthe Charles de, « A un Gentilhomme et une dame, joincte ensemble par Mariage malgré tous leurs Parents », p. 84 [rondeau double].
  148. Sainte-Marthe Charles de, « A une Dame, au nom d’un Gentilhomme », p. 85 [rondeau simple].
  149. Sainte-Marthe Charles de, « A Jean de saincte Marthe son cousin. Que nous debvons louer Dieu de tout », p. 85-86 [rondeau simple].
  150. Sainte-Marthe Charles de, « A Madamoiselle Beringue. Que leur Amour ne se pourra minuer pour les mesdisants », p. 86 [rondeau double].
  151. Sainte-Marthe Charles de, « A Edmond Bourel Chanoine de Romans en Daulphiné. Que (suivant l’ordonnance de Dieu) mieulx vault se marier, que d’entretenir Paillardes », p. 87 [rondeau double].
  152. Sainte-Marthe Charles de, « Au Seigneur de Parnans. Qu’aujourd’huy on est plus obeissant à vice qu’à Vertu », p. 87-88 [rondeau double].
  153. Sainte-Marthe Charles de, « A Madamoiselle Gacinette Loytaulde, Mere de Beringue s’Amye », p. 88-89 [rondeau double].
  154. Sainte-Marthe Charles de, « A Madame Anne d’arbigny Dame de la Val en Daulphiné », p. 89-90 [rondeau double].
  155. Sainte-Marthe Charles de, « A Salel, valet de chambre du Roy. Sur sa divise », p. 90 [rondeau simple].
  156. Sainte-Marthe Charles de, « A Hector de Lisle », p. 90-91 [rondeau simple].
  157. Sainte-Marthe Charles de, « A Madamoiselle Beringue. Que rien ne vault commencer un bien, sans l’aschever », p. 91-92 [rondeau double].
  158. Sainte-Marthe Charles de, « A Monsieur de S. Remy, luy estant en necessité à Vincence », p. 92 [rondeau double] – TEI.
  159. Sainte-Marthe Charles de, « A Jean Benac. De soy », p. 93 [rondeau double].
  160. Sainte-Marthe Charles de, « A Guiliaulme Bigot homme tresconsommé en Philosophie », p. 93-94 [rondeau double].
  161. Sainte-Marthe Charles de, « A Drusac, detracteur du sexe Feminin », p. 94-95 [rondeau double].
  162. Sainte-Marthe Charles de, « Aux Sophistes, rondeau double », p. 95-96 [rondeau atypique constitué d’un rondeau double suivi de trois cinquains + rentrements].
  163. Sainte-Marthe Charles de, « Au Seigneur de la Riviere Maistre d’hostel de Madame de la Val. Comment on doibt estre cault à faire un Amy », p. 96-97  [rondeau double].
  164. Sainte-Marthe Charles de, « A Villiers, Musicien tresperfaict », p. 97-98 [rondeau simple].
  165. Sainte-Marthe Charles de, « Au Seigneur du Mouchet. Que le bien Celeste doibt estre preferé au bien Mondain », p. 98 [rondeau simple].
  166. Sainte-Marthe Charles de, « A André Tardivon, Courrier de Romans. Aulcunefoys Mal sur Mal estre santé », p. 98-99 [rondeau simple].
  167. Sainte-Marthe Charles de, « A Madamoiselle de haulteuille, Comment Liberté et Servitude (deux contraires) peuvent durer ensemble », p. 99-100 [rondeau double].
  168. Sainte-Marthe Charles de, « A Jacques Vallon delivré de sa maladie », p. 100 [rondeau simple].
  169. Sainte-Marthe Charles de, « A Madame l’Abbesse de Vernaison », p. 100-101 [rondeau simple].
  170. Sainte-Marthe Charles de, « A un Vicaire », p. 101-102 [rondeau double].
  171. Sainte-Marthe Charles de, « A Jean Roboam Qu’un nouvel ouvrier, fait nouvel ouvraige », p. 102 [rondeau simple].
  172. Sainte-Marthe Charles de, « A Monsieur le chevalier de monthozier », p. 102-103  [rondeau double].
  173. Sainte-Marthe Charles de, « A monsieur le Cappitaine Mongaillard », p. 103-104  [rondeau double].
  174. Sainte-Marthe Charles de, « Aux Maistres et Compaignons de L’imprimerie de Lyon, estants ensemble differents », p. 104-105  [rondeau double].
  175. Sainte-Marthe Charles de, « A Thomon Pitrel, que c’est grand richesse d’estre content », p. 105-106 [rondeau simple].
  176. Sainte-Marthe Charles de, « A Jacques Dalechamp », p. 106 [rondeau simple].
  177. Sainte-Marthe Charles de, « Couplets unisonants, avec refrain. en maniere de Balade. Sçavoir se complaint qu’ajourd’huy soit ainsi vilipendé », p. 106-108 [Ballade].
  178. Sainte-Marthe Charles de, « Balade du proffit de la Mort de JESUCHRIST », p. 108-110  [Ballade].
  179. Sainte-Marthe Charles de, « Balade double, contenant la promesse de CHRIST, sa Nativité, Passion, Resurrection, et precieux sacrement de son Corps, icy à nous delaissé pour gaige de Salut », p. 110-112 [ballade double].
    [Le tiers livre de la poesie françoise de Charles de saincte Marthe, contenant Epistres et Elégies]
  180. Sainte-Marthe Charles de, « A Dieu[.] Confession de son infirmité, et Invocation de sa Grace », p. 113-119 [épître].
  181. Sainte-Marthe Charles de, « A la Royne de Navarre », p. 119-122 [épître] – TEI.
  182. Sainte-Marthe Charles de, « A Madame Marguarite, fille unique du Roy », p. 122-124 [épître] – TEI.
  183. Sainte-Marthe Charles de, « A Madame la Duchesse d’Estampes », p. 125-129 [épître] – TEI.
  184. Sainte-Marthe Charles de, « A Madame de L’estrange », p. 129-131 [épître].
  185. Sainte-Marthe Charles de, « Pour un Gentilhomme, à une Dame », p. 131-137 [épître].
  186. Sainte-Marthe Charles de, « A Madamoiselle Marie de pierre vive, Dame du Peron », p. 137-138 [épître].
  187. Sainte-Marthe Charles de, « A noble Loys de sainct Martin, d’Arles, luy estant malade », p. 138-140 [épître]. ⊗
  188. Sainte-Marthe Charles de, « A Jean Ferron, Coq à L’asne », p. 141-145 [épître].
  189. Sainte-Marthe Charles de, « A Madamoiselle Beringue, De leur honneste et irreprehensible Amour », p. 145-148 [épître].
  190. Sainte-Marthe Charles de, « A son Seigneur et Pere Medicin et conseiller ordinaire du Roy. Il luy rend raison de sa Poesie Françoise, le consolant de ses adversités », p. 148-152 [épître]. ⊗
  191. Sainte-Marthe Charles de, « Consolation à une Damoiselle Affligée de ses Parents », p. 152-153 [épître].
  192. Sainte-Marthe Charles de, « A Madamoiselle Jeanne de Raoucoulles », p. 153-155 [épître].
  193. Sainte-Marthe Charles de, « A Madame de Perault », p. 155-157 [épître].
  194. Sainte-Marthe Charles de, « A Madame Claude Sceve, femme de Monsieur l’Advocat du Roy, A Lyon », p. 157-159 [épître]. ⊗
  195. Sainte-Marthe Charles de, « A Madamoiselle d’Estable sa seur d’alience », p. 159 [épître].
  196. Sainte-Marthe Charles de, « Je pourrois bien les causes reciter », p. 160 [épître].
  197. Sainte-Marthe Charles de, « A une Dame, soubhaitante la moytié des desirs de son Amy », p. 160-162 [épître].
  198. Sainte-Marthe Charles de, « A un Caphard prescheur de Bribes », p. 162-163 [épître].
  199. Sainte-Marthe Charles de, « Pour un gentilhomme, A une Damoiselle », p. 164-166 [épître].
  200. Sainte-Marthe Charles de, « A R. Pere en DIEU, Monseigneur Anne de Grolée, Abbé de S. Pierre de Vienne », p. 166-170 [épître]. ⊗
  201. Sainte-Marthe Charles de, « A noble et puissant Seigneur, Monsieur Antoine de Muillion, Baron de Bressieux, frere du susdict Seigneur de S. Pierre », p. 170-172 [épître]. ⊗
  202. Sainte-Marthe Charles de, « A la Dame et bien aymée de M. P. Tolet, Medicin du grand Hospital de Lyon, son singulier Amy », p. 172-176 [épître].
  203. Sainte-Marthe Charles de, « A un superbe, Detracteur », p. 176-177 [épître].
  204. Sainte-Marthe Charles de, « Aux Françoys, en recommendation du Livre de Dolet, de la maniere de traduire, punctuer, et accentuer, en nostre Langue. Avecques exhortation à tous lettrés Françoys, s’aymer et soubstenir l’un l’aultre », p. 177-183 [épître].
  205. Sainte-Marthe Charles de, « A JESUCHRIST, Supplication pour obtenir guarison à Madamoiselle Beringue, estant malade des Fiebvres », p. 183-186 [épître].
  206. Sainte-Marthe Charles de, « A une Dame ingrate, Pour un Gentilhomme, prenant congé d’elle », p. 186-188 [épître].
  207. Sainte-Marthe Charles de, « A Monsieur de Ribbiers », p. 188-189 [épître].
  208. Sainte-Marthe Charles de, « A une Dame, Pour un Gentilhomme », p. 190-192 [épître].
  209. Sainte-Marthe Charles de, « A Madamoiselle de Beconne », p. 193-194 [épître].
  210. Sainte-Marthe Charles de, « Pour une Dame, à son Mary, de lon temps d’elle absent », p. 195-196 [épître].
    [Les Elegies]
  211. Sainte-Marthe Charles de, « Au lecteur salut », p. 197 [prose]. ⊗
  212. Sainte-Marthe Charles de, « Elegie. Du Tempé de France, en l’honneur de Madame la Duchesse d’Estampes », p. 197-205 [élégie]. ⊗
  213. Sainte-Marthe Charles de, « Elegie en forme d’Epistre, à Monsieur le Chevalier de Monthozier, Que à qui JESUS ayde, rien ne peut nuyre », p. 205-210 [élégie].
  214. Sainte-Marthe Charles de, « Elegie. Du vray bien, et nourriture de l’Ame », p. 210-214 [élégie].
  215. Sainte-Marthe Charles de, « Elegie, de l’Ame parlante au Corps, et monstrante le proffit de la Mort. Vers Alexandrins », p. 214-216 [élégie].
  216. Sainte-Marthe Charles de, « Elegie, A Monsieur Veriust, Doyen de Macon. De la vraye Noblesse », p. 216-219 [élégie].
  217. Sainte-Marthe Charles de, « Elegie A P. de Marillac. Que le Cueur fort et magnanime est le seul riche du Monde, par son contentement », p. 219-222 [élégie].
  218. Sainte-Marthe Charles de, « Au Lecteur, Salut », p. 222-224 [prose].

 [Le Livre de ses Amys, p. 225-237].

  1. Sainte-Marthe Charles de, « A Monsieur le Secretain D’avenson, Charles de Saincte Marthe, Salut », p. 226 (numérotée 227) [prose]. ⊗
  2. Sainte-Maure Léon de, « Leon de Saincte More, dit de Monthozier. Chevalier de l’ordre de sainct Jean de Hierusalem, A Charles de Saincte Marthe, Salut », p. 227 (numérotée 226)-228 [prose].
  3. Bigot Guillaume, « Epistre de Bigotius, à Saincte Marthe », p. 229-232.
  4. Dolet Etienne, « Estienne Dolet, A S. Marthe », p. 232.
  5. Scève Maurice, « Maurice Scève, A S. Marthe », p. 232-233.
  6. Marillac Pierre de, « P. D. Marillac, Aux Dames, De la Beringue de S. Marthe », p. 233.
  7. Claveson Exupere de, « Exupere de Claveyson, Seigneur de Parnans à son frere S. Marthe », p. 233-234.
  8. Tolet Pierre, « P. Tolet Medicin, aux Poetes Françoys, du Livre de S. Marthe », p. 234.
  9. Chausson Maurice [?], « Maurice Chausson, A S. Marthe », p. 234-235.
  10. Roboam Jean, « Jean Roboam, au Lecteur. Du Livre de S. Marthe », p. 235.
  11. Benac Jean [?], « A S. Marthe », p. 236.
  12. Villeneuve A. de [?], « A. de Villeneufve, à la Ville de Poictiers, sur le departement de S. Marthe », p. 236.
  13. Du Puy Charles, « Charles du Puy, à Madamoiselle Beringue, l’Amye de Monsieur de S. Marthe », p. 236-237.
  14. Grenet [?], « Le Chevalier Grenet, sur la Poesie de S. Marthe », p. 237.

Cliquer ici pour revenir en haut de la page