François Sagon, Recueil des estrenes de Françoys de Sagon pour L’an present. 1538, s.l., s.n., 1539 [n.s.].

[pièce 8]

  • Cliquez sur les liens pour accéder à l’index nominum et au glossaire.

« Rondeau à rien » (f. Cij r°)

    A rien louer selon cours de nature,
L’esprit humain semble n’avoir droicture,
Pource qu’on croyt, rien estre sans effectz[.]
Mais qui scauroit, de mon rien, les haultzfaictz [?]
On ne veist onc tant louer creature.

     Je les scay bien, et si crains l’adventure
De commencer, et faire une ouverture
Qui face veoir mes escriptz imparfaictz,

A rien louer[.]

      Or puis que tout, honneur de rien procure[,]
Pour toy je vueil employer soing et cure,
Et mectre au jour tes merites parfaictz[.]
Lors si l’esprit veult ployer soubz le faiz
Secours prendray de PALLAS, ou mercure,

A rien louer [.]

← Pièce 7

Pièce 9 →


Pour citer cet article :

François Sagon, « Rondeau à rien », Recueil des estrenes de Françoys de Sagon pour L’an present. 1538, s.l., s.n., 1539 [n.s.], f. Cij r°. Transcription par Claire Sicard, La Rimerie, Farrago numérique, 9 avril 2016 [En ligne] http://wp.me/P6Pjkj-Fl.