Barthélemy Aneau, Chant natal contenant sept noelz, un chant pastoural, et ung chant royal, avec ung mystère de la Nativité par personnages : composez en imitation verbale et musicale de diverses chansons, recueilliz sur l'Escripture Saincte, et d'icelle illustrez, Lyon, Sébastien Gryphe, 1539. Page de titre. Source : Gallica.
Barthélemy Aneau, Chant Natal, Lyon, Sébastien Gryphe, 1539. Page de titre. Source : Gallica.

Barthélemy Aneau, Chant Natal, contenant sept noelz, ung chant Pastoural, et ung chant Royal, avec ung Mystère de la Nativité par personnages. Composez en imitation verbale et musicale de diverses chansons, Recueilliz sur l’escripture saincte, et d’icelle illustrez, Lyon, Sébastien Gryphe, 1539.

Les textes sont collationnés sur l’exemplaire numérisé par Gallica (voir ici).

Cette page présente succinctement le recueil, la liste des pièces qu’il contient (identifiées par leurs titres ou, à défaut, leurs incipit) ainsi que leur pagination ou foliotation. Lorsqu’un des poèmes référencé a été copié et fait déjà l’objet d’une fiche complète, un lien renvoie à la page concernée.

L’ouvrage est composé de douze chants de noël sans musique imprimée. Selon une pratique bien établie, le  timbre des chansons profanes sur lequel chanter ces noëls est indiqué au titre de chacun. Les textes sont élaborés sur le mode de la réécriture : ils célèbrent la naissance du Christ en conservant non seulement l’air mais aussi quelques paroles des poèmes à la mode qu’ils prennent pour modèle.  Certains, dialogués voire présentés comme les étapes d’un « mystère », s’apparentent à des saynettes théâtrales. Un dizain liminaire et un dizain post-liminaire, également écrits par Barthélemy Aneau, ouvre et ferme le recueil.

  1. « B. Aneau, à ses disciples », f. A v° [dizain].
    [Noel, ou Chant spirituel de l’ame à Jesus Christ, Confessant la macule et laidure de son peché : et la purgation d’icelluy en la grace de Dieu, et au sang de Jesus Christ]
  2. « Imitation de Marot sur la chanson, Pourtant si je suys brunette, tant en la letre, que en la musicque », f. A2 r°-A3 r°.
  3. « Noel en suite de la Royalle chanson, Doulce memoire, en voix et parolle, reduisant en memoire à la pensée Chrestienne, le Benefice de Dieu envers l’homme », f. A3 r°-v°
  4. « Noel en imitation de la chanson, Content desir, en verbe, et chant : protestant le desir de Dieu à rachapter l’homme, et le contentement de l’homme esperant en la Nativité de Jesuschrist », f. A4 r°.
  5. « Noel sur le chant, C’est une dure departie, en son, et en dicté, declarant divers departements d’essence et lieux, appartenants à la Nativité de nostre seigneur Jesus christ, Et admonnestant du dernier depart de ceste vie humaine », f. A4 v°-B r°.
  6. « Noel en imitation de C. Marot, sur la lettre, et le chant de la chanson J’ay le desir content tesmoignant l’esperance des mortelz contentée, par plenitude de grace envoyée de Dieu par son filz Jesuschrist conceu du sainct esprit : et né de la Vierge », f. B r°-B2 r°.
  7. « Chant pastoural, en forme de Dialogue, à trois bergiers, et une bergiere, contenant l’annonciation de l’ange aux pasteurs, la departie d’iceulx pour aller veoir l’enfant, et l’adoration, Sur le chant, et le verbe de, Vous perdez temps », f. B2 r°-B4 r°.
  8. « Noel branlant, sur le chant, Barptolemy [sic] mon bel amy », f. B4 r°-C.
    [Mystere de la Nativité de nostre Seigneur Jesuschrist : par personnaiges sur divers chants de plusieurs chansons]
  9. « Et premierement, le voyage en Bethleem, et l’enfantement de la vierge, sur le chant, Le plus souvent tant il m’ennuye », f. C-C3 r°.
  10. « L’annunciation aux pasteurs, sur le chant du second couplet extraict d’ung ancien Noel. Et se chante sur le branle de, Jolyet est marie : avec une reprinse : et une queue sur le Gloria in excelsis Deo », f. C3 v°-D.
  11. « La venue, et adoration des pasteurs. Sur le chant, Sonnez my doncq quand vous irez », f. D r°-v°.
  12. « Chant Royal à six Roys faict par huictains pour la suyte de la chanson, sur laquelle il est faict, qui est, Si mon travail. contenant la prophetie du Roy David : la dissimulation du Roy Herodes : l’adoration et oblation des troys Roys : et au renvoy la grace du Roy Jesuschrist », f. D v°-D2 v°.
  13. « Noel mystic, sur le chant, Le dueil yssu », f. D2 v°-D3 r°.
  14. « Dixain de la venue de Jesuschrist, et de Charles le quint Empereur venu en France, l’an 1539 », f. D3 v° [dizain].

Cliquer ici pour revenir en haut de la page