Michel d’Amboise ?, Quatre Satyres de Juvenal, Paris, V. Sertenas, 1544.
[poème n° 14] Le titre donné à la pièce semble indiquer que Jeanne de Longueval est l’auteur de cette pièce. Toutefois le sens du dizain permet de supposer qu’elle est plutôt la destinataire tandis qu’Amboise est vraisemblablement l’auteur de ces vers.

  • Cliquez sur les liens pour accéder à l’index nominum et au glossaire.

« Dizain à l’autheur, par [sicJehanne de Longueval » (np)

     O Longueval ce mien petit dixain
M’a demandé ta bonté singuliere,
Et tout ainsi qu’il a fermé la main
De ce labeur, en pareille maniere
Tu fermeras de mon cœur la barriere,
Si que leans amour, fors que la tienne[,]
N’y entrera, et ne fault qu’aultre y vienne.
Or tiens la doncq, si tu veux[,] bien fermée,
Car si tu l’ouvre, et qu’une aultre y survienne,
Tant comme toy ne pourra estre aymée.


Pour citer cet article :

Michel d’Amboise ?, « Dizain à l’autheur, par [sic] Jehanne de Longueval », Quatre Satyres de Juvenal, Paris, V. Sertenas, 1544, np. Transcription par Claire Sicard, La Rimerie, Farrago numérique, 24 novembre 2015 [En ligne] http://wp.me/P6Pjkj-88.